eNG524

Le Navire de Guerre le "Téméraire", remorqué vers son dernier mouillage pour y être démantelé,

J.M.W Turner (1775-1851), RA, 1838, huile sur toile, 90.8 x 121.9 cm, Turner Bequest, National Gallery, Londres.

Ce tableau est l’une des œuvres les plus connues de Joseph Mallord William Turner et le peintre disait souvent que c’était là sa toile préférée, il l’appelait même "my Darling".

Le "Téméraire" était un navire de guerre anglais qui avait contribué à la victoire de Trafalgar en 1805. Ensuite on l’avait transformé en ponton puis, en 1838, le gouvernement britannique décida sa démolition, prétextant que son entretien coûtait trop cher. À l’époque cela avait choqué beaucoup d’Anglais qui n’appréciaient pas de voir leur patrimoine historique ainsi sacrifié pour des raisons d’économie. Turner partageaient ce sentiment, de plus il était fasciné par l’évolution permanente des technologies, la place grandissante de la mécanique et tout simplement l’écoulement permanent du temps.

Dans ce tableau le peintre a donc représenté le "Téméraire" remorqué par un bateau à vapeur, approchant de Londres, dont on voit les quais et les maisons à droite. L’estuaire de la Tamise est visible à gauche de l’œuvre. Le coucher de soleil est magnifique et hautement symbolique, il signifie le crépuscule des navires à voiles que le téméraire est déjà dans la nuit, éclairé par la lune ce qui lui confère une apparence fantomatique, contrastant avec le remorqueur noir dont la cheminée crache un panache de fumée et de flamme ; le contraste entre le passé et la modernité. On admirera aussi la maitrise de Turner pour ce qui est des reflets dans l’eau.

On a longtemps cru que Turner avait personnellement assisté au remorquage du "Téméraire", on sait aujourd’hui que ce n’est pas le cas, ce qui pourrait expliquer les petites erreurs contenues dans le tableau. Tout d’abord, le navire avait été vendu démâté mais Turner l’a représenté avec ses gréements et ses voiles repliés, ce qui redonne au navire son aspect originel et contraste plus encore avec le nouveau mode de propulsion qu’était la vapeur à cette époque. De même Turner a représenté le "Téméraire" remorqué par un seul navire au lieu de deux. On lui reprocha aussi d’avoir mal placée la cheminée du remorqueur qui logiquement devrait se trouver au dessus des moteurs donc des roues à aubes. Mais s’il avait respecté ce détail, le vieux navire aurait moins été mis en valeur, preuve que l’art n’a pas à être parfaitement réaliste pour être beau !

Ce tableau eu un succès immense à son époque, les critiques furent d’accords pour dire qu’il s’agissait de la meilleure création du maître, on en fit de nombreuses reproductions, des gravures et même une chanson "The brave old Temeraire"! En 1876, la Royal Academy choisira cette œuvre pour figurer sur le revers d’une médaille en l’honneur de Turner.

Le "Fighting Temeraire", comme on l’appelle souvent pour simplifier, est exposé à la National Gallery à Londres, en face de la colonne Nelson de Trafalgar Square, je l’ai personnellement vu, ce tableau est très beau bien que de modeste dimension (90.8 x 121.9 cm, tout le monde pourrait avoir ça dans son salon !) et ce qui manque aux photographies c’est qu’on ne voit la touche en relief de Turner surtout sur les zones les plus brillantes. En vrai, le coucher de soleil est tout simplement saisissant.

En 2005, la BBC Today radio programme a organisé un concours pour élire la plus belle peinture exposée dans une galerie d’art britannique. Le "Fighting Temeraire"fut élu premier avec 31 892 voix sur 118 111.

D.